Chapelle de Vérolliez

Le martyre de saint Maurice et de ses compagnons de la légion Thébaine a eu lieu ici-même, à Vérolliez, vers l’an 300.

Selon la tradition locale, l’exécution se serait faite sur la grande dalle de pierre conservée sur son baldaquin à l’intérieur de cette chapelle. La première mention écrite de la vénération du lieu du martyre se trouve dans l’Acte de fondation de l’Abbaye (en 515), rédigé ultérieurement vers l’an 800. Ce document aurait été établi in virorum fletu, soit dans un emplacement proche de l’Abbaye, dont le nom se traduit par "les pleurs des hommes" : le lieu où l’on déplorait la mort des martyrs. In virorum fletu est devenu au Moyen Age Viroleto, c’est-à-dire Vérolliez. Par contre, l’étymologie populaire voit en Vérolliez "le vrai lieu" du martyre.

La forte symbolique religieuse attachée à l’endroit explique que l’on y ait maintenu une chapelle en dépit du danger permanent d’inondation. Le lieu a probablement d’abord été marqué par la fameuse "pierre du martyre", mais on ne peut exclure la présence d’autres aménagements, une clôture par exemple.

Saint-Maurice Tourisme

Avenue des Terreaux 1 / CP 110
1890 Saint-Maurice / Suisse
Tél: +41 (0)24 485 40 40
Fax: +41 (0)24 485 40 80

14h00 à 18h00
9h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00
9h00 à 12h00 en juillet, août et septembre